Zöf - Zusammenschluss Österreichischer Frauenhäuser

Femmes concernées

Violence

Pour beaucoup de femmes et enfants, la famille n´est pas un lieu de sécurité. Des études partent du principe que dans le monde, une femme sur quatre ou sur cinq est concernée par la violence à domicile. Le droit des femmes à vivre dans la dignité, sans violence, libres et en sécurité est alors restreint. La violence se retrouve dans tous les milieux sociaux, indépendamment de l’éducation, de l´appartenance religieuse et ethnique, du revenu et de l´âge. La violence s´appuie sur un écart, un déséquilibre de pouvoir dans une relation et est utilisé comme moyen d’exercer le pouvoir et le contrôle.

Qu´est-ce que la violence familiale?

La violence dans la famille se manifeste la plupart du temps au travers de formes complexes de contrôle, d’oppression et de maltraitance. Cela inclut toute forme de maltraitance psychique, physique et sexuelle, ainsi que sous la forme de violence économique et de stalking (harcèlement par la traque et la surveillance constante). La plupart du temps, différentes formes de violence sont employées dans une relation.

La violence familiale est rarement un évènement isolé, mais se met en place étape par étape. À l´étape de la maltraitance suit le temps de la réconciliation, des promesses, de l´espoir qui apparaît de nouveau, de l´amélioration transitoire. L’expérience montre que la violence augmente en intensité et en fréquence au fur et à mesure de la relation. Au moment de la séparation, le risque d´être maltraité dans une relation violente augmente de façon encore plus dramatique.

Veillez à votre sécurité et demandez de l’aide!

Formes de violence

Violence psychique: Elle vise à détruire l´estime de soi et la santé mentale par des actes qui se répètent, par exemple par des insultes, des humiliations, des vexations, des cris, des menaces, ou en expliquant à la personne qu’elle est folle ou bête, ou en la menaçant de violence, etc. La violence psychique s’exerce souvent en lien avec un isolement social et un contrôle fort, par exemple sous forme d´interdiction de téléphoner, mais aussi sous forme de contrôle permanent de tous les appels, e-mails et SMS, d´interdiction de voir les collègues de travail, les ami(e)s ou d´autre membres de la famille, d´enfermement de la personne dans ou en dehors de son appartement, etc.

La création d’une dépendance économique est une autre façon d’exercer la violence psychique: interdiction de travailler, contrôle des dépenses et documents officiels, confiscation et « gestion » du revenu, interdiction d´avoir compte en banque personnel, empêchement à l’acquisition d’un titre de séjour autonome, etc.

Violence physique: Toute forme de maltraitance, qui mène à des blessures physiques est une violence physique, comme par exemple le fait de battre une personne, de lui donner des coups de pieds, de la gifler, de lui tirer les cheveux, d’utiliser des objets pour la frapper, de l’étrangler, de la blesser avec un couteau, etc.

La violence sexuelle: concerne tout acte sexuel, qui est fait contre la volonté de la personne, qui la force, comme par exemple: le fait de regarder des films pornographiques, le fait d’obliger la personne, le viol, etc. Les exactions sexuelles sont punissables même dans le mariage.

Stalking: le stalking est une traque, une surveillance constante après la d´une relation, car la séparation n´est pas acceptée. Cela veut dire: harcèlement téléphonique, l´espionnage du nouveau domicile ou du lieu de travail, la surveillance, le harcèlement par e-mails, SMS, etc.

Maison des femmes

L´aide dans les maisons des femmes

Les maisons des femmes sont des dispositifs de protection pour femmes et enfants concernés par la violence dans les moments de crise urgente. On vous propose un hébergement transitoire et un lieu le plus sécuritaire possible, ou vous pouvez trouver le calme et rassembler vos forces. On vous aide à sortir de votre situation et vous êtes soutenue dans la construction d’un nouveau projet de vie.

Comment venir dans les maisons des femmes?

Les maisons des femmes sont joignables 24 heures sur 24. Vous êtes admise chez nous à toute heure du jour et de la nuit. Après une conversation téléphonique, vous recevez l´adresse de la maison de femmes. Pour des raisons de sécurité les adresses des maisons de femmes ne sont pas publiques et sont gardées secrètes.

Qui peut venir à la maison des femmes?

Chaque femme, qui est menacée et/ou concernée par la violence familiale. Votre nationalité, votre religion et votre revenu ne jouent aucun rôle. Vous avez le droit d´emmener votre enfant/vos enfants. Il est important que vous puissiez vous rendre dans un endroit sûr. Les hommes n´ont pas accès aux maisons de femmes!

Notre offre

À la maison des femmes, vous pouvez réfléchir au calme et sans pression à ce que vous voulez faire. Si vous voulez vous séparer de votre compagnon/mari, si vous voulez porter plainte ou engager des poursuites, c’est vous qui décidez. Le personnel, féminin, vous soutient en ce qui concerne beaucoup de décisions importantes et vous accompagne par tous les moyens.

Nos offres comportent:

  • Un hébergement transitoire pour vous et vos enfants, aussi longtemps que votre situation individuelle nécessite la protection particulière d´une maison des femmes.
  • L’élaboration d´un plan de sécurité pour vous et vos enfants.
  • Un accompagnement en situations de crise.
  • Un soutien psychologique dans le traitement de votre expérience de la violence.
  • Des conseils de gens spécialisés et qualifiés, dans le domaine psychosocial et juridique.
  • Un accompagnement au tribunal, à la police, dans les différentes administrations.
  • Un accompagnement juridique et psychosocial dans le cadre des procédures pénales.
  • Aide/support en ce qui concerne l´assurance de l´existance.
  • Un plan d’avenir.
  • Une mise en relation avec d´autres dispositifs auxiliaires utiles pour vous.
  • Une aide en affaires.
  • En cas de besoin, une assistance supplémentaire après la sortie.

Que devez vous emmenez?

En cas d´urgence vous n´êtes pas obligées d´amener quelque chose! On vous aide à récupérer les choses dont vous avez besoin dans votre appartement.. Si vous avez du temps pour vous préparer, prenez avec vous des habits, des objets de valeur personels, les affaires d´école et les jouets préférés des enfants, et amenez les documents suivants:

  • Les documents officiels pour vous et vos enfants (l´acte de naissance, l´acte de marriage, passeport, document d’enregistrement (Meldezettel), etc.)
  • La carte d´assurance maladie (votre et celle des enfants)
  • Les décisions juridiques ou administratives concernant l´argent de la garderie, le droit de garde, etc…
  • Carte du débit et de crédit,
  • les médicaments importants, les carnets de vaccination, des certificats médicaux,
  • Contrats (par exemple, le bail et les contrats téléphoniques)

Dans la mesure du possible, essayez de garder les clés de chez vous, pour qu´on puisse, avec l´assistance de la police, chercher les affaires dont vous avez besoin dans votre appartement.

La vie à la maison des femmes

Dans une maison des femmes, les femmes et les enfants vivent ensemble comme dans une colocation. Selon les espaces disponibles, chaque famille habite sa chambre propre, les cuisines et les salles sanitaires sont à usage collectif. De plus, des salles communes et des salles pour enfants et adolescents sont à disposition.

Vous organisez votre quotidien à la maison de femmes de façon indépendante et vous continuez à être résponsable de l´alimentation de vos enfants. Si la sécurité le permet, vous pouvez continuer à travailler et à amener vos enfants à l´école.

La cohabitation à la maison des femmes est un grand changement, car vous vivez avec beaucoup de personnes. Vous faites connaissance avec des femmes qui se trouvent dans des situations semblables et la cohabitation peut être un soutien et un soulagement. Des réunions régulières de tous les habitants aident à bien organiser la cohabitation.

Comme chaque femme a des conditions différentes on s´occupe très individuellement de vos besoins et demandes. Des entretiens d´orientation avec votre conseillère vous aident à savoir en quoi et de quelle manière notre soutien peut être le plus efficace.

Nous proposons de plus des formations dans des secteurs professionels differents, des actions publiques de sensibiliation sur thème de la violence familiale et des manifestations diverses pour un public spécialisé.